Trouvez votre pharmacie Pharmavie

Le triptyque du bonheur…

Le triptyque du bonheur…

« Le beau sublime, le bien équilibre et le bon rassemble »

 

Afin d’en finir avec le stress, les pensées négatives, et pour en pleine conscience permettre à chacun d’évoluer vers un bien-être durable, Élisabeth Grimaud nous livre sa formule magique « beau, bien, bon ». Elle donne les clés de sa méthode dans un ouvrage* qui s’appuie sur ses connaissances scientifiques, mais aussi ses rencontres, ses expériences, ses réflexions.

Les formations universitaires d’Élisabeth Grimaud sont tournées vers la santé et le bien-être. Éducateur sportif, diététicienne, diplômée en sciences du langage, en psychologie (spécialité neurosciences et cognition), l’auteur termine actuellement un doctorat en psychologie sur l’entraînement cérébral au sein d’un laboratoire du CNRS.

 

Est-ce que notre mental est notre meilleur ennemi ?

Élisabeth Grimaud : Je dirais « oui et non ». Le cerveau applique le système des habitudes à tout ce qui lui permet d’alléger sa tâche ! Mais certaines pensées sont bénéfiques et d’autres peuvent être des automatismes beaucoup moins bons pour soi. Il est utile d’avoir un regard observateur sur nos pensées, et d’avoir un esprit critique les concernant. La méditation nous incite à réaliser ce travail.

Peut-on changer d’état d’esprit en conditionnant son cerveau ?

E.G. : On peut agir sur sa façon de penser, mais la transformer complètement, sans doute pas. Notre cerveau met donc très vite en place des autoroutes cérébrales, qui sont très pratiques pour lui. Elles s’enclenchent très facilement. Pour changer sa manière de penser et choisir un autre schéma de pensée que celui habituel, on doit améliorer, par une pratique quotidienne, ses mécanismes de flexibilité mentale et de capacité d’inhibition, c’est-à-dire le contrôle, afin de ne pas revenir à ses anciens travers. Il faut trouver des leviers de changement, puis des outils d’entraînement cérébral pour y parvenir. Mais, pour que les automatismes disparaissent, il faut un certain temps.

Quelle est la part de la psychologie positive et celle de la méditation en pleine conscience dans votre méthode ?

E.G. : Je me suis beaucoup impliquée en psychologie cognitive. Cette discipline se consacre au fonctionnement de la pensée. J’ai beaucoup étudié les mécanismes du cerveau qui sont importants pour l’attention, la mémorisation… mais aussi pour le bien-être. De nombreuses études montrent les bienfaits de la méditation. Elle permet au cerveau de focaliser sur des éléments porteurs de bien-être, mais aussi d’avoir un regard extérieur. Un regard observateur qui permet de prendre un peu de recul en s’entraînant à poser son esprit dans l’instant présent, et non dans le passé ou le futur. Quant à la psychologie positive fondée par Martin Seligman, j’ai étudié les forces de caractère qu’il a élaborées, qui correspondent aux traits positifs de notre personnalité, et j’ai remarqué qu’elles pouvaient assez naturellement se répartir en beau, en bien et en bon. On a en soi ces forces-là, et on peut choisir de les utiliser plus pleinement et plus harmonieusement.

Quelles caractéristiques donnez-vous à chacun de ces trois mots : beau, bien, bon ?

E.G. : Le beau sublime. Il va amener notre cerveau à être attentif à ce qui nous procure du bien-être. Toutefois, il faut être vigilant. Notre cerveau est le produit de l’évolution de l’espèce humaine ; de ce fait, nous avons hérité d’un système d’attention focalisé sur l’alerte afin de pallier un éventuel danger. Ainsi, malheureusement, ce qui peut nous procurer du bien-être, notre cerveau peut le reléguer à l’arrière-plan. Il nous faut donc être vigilant et à l’affût du beau, esthétique et visuel. Mais ses sources sont variées, la connaissance, la curiosité, l’espoir, la spiritualité peuvent produire du beau, et permettre à chacun de pouvoir un peu se doper.

Le bien nous stabilise. En étant dans le bien, on va s’appliquer, s’impliquer, être tourné vers ce qui est fondamental pour se sentir bien. Il importe d’être en pleine conscience, ainsi, on se rapproche de la méditation, on est plus dans l’instant présent. Tous les jours, on peut accomplir des tâches en le faisant bien, même les petites choses du quotidien. Le bien nourrit et améliore l’estime de soi. De plus, il augmente le système attentionnel. Le bien permet d’être à l’écoute de ses pensées, de ce que profondément on désire. Également, d’être en phase avec soi, en prenant soin de soi, de son corps, de son alimentation, en faisant de l’exercice physique… Ce sont des éléments fondamentaux pour avoir de bonnes pensées.

Le bon qui est issu de la psychologie positive rassemble. Le bon, c’est la bonté. Une manière d’augmenter le bien-être est de se tourner vers les autres, de développer sa capacité d’aimer et d’être aimé. En entretenant des liens sincères et vrais, le bon nous aide à diffuser notre authenticité pour avoir des relations sereines et pérennes. Par rapport à soi aussi, le bon permet d’être attentif à ses propres besoins.

Expliquez-nous votre formule DOSE ?

E.G. : Il s’agit des neurotransmetteurs du bien-être. C’est un complexe chimique, qui inclut la dopamine, l’ocytocine, la sérotonine et l’endorphine, destiné à nous apporter du bien-être et de l’énergie sous des formes différentes. Ensemble, ils forment la DOSE. L’entraînement cérébral permet que tous ces neurotransmetteurs soient secrétés naturellement, en orientant le cerveau vers le beau, le bien, le bon.

Comment préconisez-vous de pratiquer le BBB au quotidien ?

E.G. : Au départ, il faut y penser. C’est pour cela que je suggère de créer un BBB journal dans lequel, en mode proactif, on va noter le beau, le bien, le bon, à essayer de mettre en place chaque jour. Et le soir, en mode rétroactif, d’écrire ce qu’il y a eu de beau, de bien et de bon dans sa journée. On est capable de le trouver tous les jours, et ainsi d’augmenter petit à petit son niveau de bien-être.

Le bonheur s’apprend donc ?

E.G. : Oui, cela s’apprend, et je dirais même, cela s’entraîne.

 

* Beau, bien, bon, la formule magique pour sourire à la vie, d’Élisabeth Grimaud, paru aux éditions Marabout.

Site Internet : http://beaubienbon.com